Le territoire de l'actuelle ville de Trois-Rivières est le résultat de la restructuration municipale de 2002. À cette époque, le gouvernement de Bernard Landry avait exigé la fusion de la ville de Trois-Rivières avec les différentes municipalités environnante. On obtint le Grand Trois-Rivières que nous connaissons maintenant, composé des secteurs suivants:

Suite au terrible incendie qui ravagea la ville de Trois-Rivières en 1908, seulement une dizaine de monuments datant de l'époque du Régime français furent épargné. Dans le secteur du vieux Trois-Rivières, le monastère des Ursulines et le manoir de Tonnancour existent toujours et font parti des rares témoins de cette époque.  Plus haut dans la ville, les amateurs pourront visiter les Vieilles forges du Saint-Maurice alors qu'à Pointe-du-Lac existe toujours le vieux Moulin seigneurial de Pointe-du-Lac. Au Cap-de-la-Madeleine, nous trouvons encore le petit sanctuaire, chapelle présente sur le terrain du Sanctuaire de Notre-Dame du Cap ainsi que la Maison Rocheleau dite «Manoir des Jésuites».