Sainte-Anne-de-la-Pérade

Sainte-Anne-De-La-Pérade est un village d’un peu plus de 2000 habitants et situé à 40 km de Trois-Rivières. Fusionné à la MRC des Chenaux en 2002, Sainte-Anne-De-La-Pérade est surtout considéré comme une terre agricole. On y retrouve des éleveurs de bœuf, producteurs laitiers et des cultivateurs de toute sorte. La route 138 qui mène à la municipalité de Sainte-Anne-De-La-Pérade est parsemée de champs de fraises, bleuets, maïs et même de citrouilles ainsi que des vergers ou l’on peut arrêter faire notre propre cueillette de pommes. Mais le village est principalement connu pour son festival du poulamon. En effet, la pêche sur glace sur la rivière Sainte-Anne a grandement contribué au développement de la municipalité. De janvier à mars, la rivière se transforme littéralement en petit village. Des gens de partout au Québec affluent pour venir vivre l’expérience de la pêche aux petits poissons des chenaux. Ceux qui souhaitent en apprendre davantage sur cette pêche sont invité au Centre thématique du poulamon.

Histoire de Saint-Anne-de-la-Pérade

Située entre Québec et Trois-Rivières, la paroisse de Sainte-Anne-De-La-Pérade fut fondée en 1693. Le village fut nommé en l’honneur de Pierre-Thomas Tarieu de La Pérade, fils de Thomas Tarieu lui-même marié à la célèbre héroïne Madeleine de Verchères. Cette dame est reconnue historiquement pour sa bravoure puisqu’à seulement 14 ans, elle défendit le fort de ses parents contre les attaques d’Iroquois.

Le domaine seigneurial abrite justement les vestiges de cette lointaine époque. Ouverte du mois de juin au début septembre, l’exposition permanente permet de découvrir les péradiens et péradiennes qui ont marqué l’histoire de la seigneurie.  Madeleine de Verchères, Elizabeth Hale et Honoré Mercier ainsi que l’histoire de leur domaine y sont présentés.

L’église de Sainte-Anne, bijoux d’architecture, fait partie des lieux incontournables à visiter. Construits en 1855, son style gothique et son double clocher sont inspirés de la basilique Notre-Dame-De-Montréal. Fait inusité, la crypte est ouverte au public et des visites guidées sont offertes durant la saison estivale.