Le temps doux promet une saison difficile pour les promoteurs de la rivière Sainte-Anne

La vague de chaleur qui a persisté jusqu’à Noël a maintenu le mercure bien au-dessus du point de congélation et risque d’avoir un impact sur la saison de pêche des promoteurs de la rivière Sainte-Anne. L’Association des pourvoyeurs de pêche aux petits poissons des chenaux de  Sainte-Anne-de-la-Pérade a d’ailleurs reporté l’ouverture de la saison, car, même si les pourvoyeurs et les cabanes sont bien prêts, la glace n’était pas au rendez-vous.

Sur le site internet de l’association, on apprend aujourd’hui que, grâce au temps plus froid de cette semaine, les pourvoyeurs commencent aujourd’hui à travailler sur la rivière et que la saison ouvrira probablement vers la fin de la semaine prochaine, soit quelques parts entre le 6 et le 9 janvier 2016. Un retard qui risque de faire mal, puisque le retour au travail d’une majorité de gens est prévu pour dimanche le 4 janvier. En règle générale, la saison ouvre le 26 décembre, permettant aux gens d’y aller pendant leurs vacances des fêtes.

Ce n’est cependant pas la première fois que cela arrive, la même situation s’était produite en 2004 alors que l’ouverture de la saison avait été reportée au 12 janvier. Cette année-là, il y avait eu moins de cabanes à la disposition des visiteurs afin de limiter les coûts d’installation et de chauffage. Les responsables estimaient les pertes à 400 000 dollars pour les commerçants de la région.

Évidemment, cela n’empêchera pas le succès de la 78e édition du Festival de pêche aux petits poissons des chenaux, qui aura lieu du 23 janvier au 7 février 2016. L’an dernier, on estime que 80 000 visiteurs étaient venus taquiner le poulamon à Sainte-Anne-de-la-Pérade.

Certains tarifs ont été majorés cette année. Le tarif d’entrée pour un adulte est passé de 28$ à 30$ pour le weekend alors qu’il est maintenu à 25$ durant la semaine. Il est aussi bien noté sur leur page de tarification que:

« Le montant total déboursé par votre famille ou votre groupe doit atteindre au moins 50$ en semaine et 120$ la fin de semaine (du vendredi 20h au dimanche 18h). Les chalets ne peuvent être loués en deçà de ces montants. »

Mise à jour

J’ai visité le site le 09 janvier 2016. Selon les informations obtenues au centre d’interprétation du poulamon, les premiers pêcheurs ont été reçu jeudi dernier. Environ 75 des 450 cabanes ont été installé jusqu’à présent. Le début de saison est très difficile et ce n’est pas sur le point de s’améliorer à court terme, la température de la semaine prochaine sera largement au-dessus de la normale saisonnière…

Selon Radio-Canada, les pertes dû au temps chaud sont estimées à 1,5 millions de dollars.

A propos de l'auteur

Rédacteur

Originaire du Cap-de-la-Madeleine, il est un passionné d'histoire et de tourisme. Il est également un web entrepreneur qui adore parcourir la région de la Mauricie, découvrir de nouveaux lieux et rencontrer des gens d'affaires. Je suis également webmestre et offre mes services aux entrepreneurs. Plus de détails sur mon site Internet.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.